Comment savoir si on est précoce ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Être éjaculateur proche est quelque chose qui touche 25 à 30% des hommes au moment de leur vie. Mais comment savoir si l’on est concerné ?

Comment savoir si on est précoce ?

Comment savoir si on est précoce ?

L’éjaculation prématurée est ce qu’on appelle un trouble érectile masculin ou bien un dysfonctionnement sexuel. Il fait partie des difficultés sexuelles les plus présentes.

L’éjaculation précoce se définit comme le fait de ne pas pouvoir contrôler son éjaculation et ainsi de jouir à un moment où on ne le souhaite pas. Souvent, cela ne dure pas assez longtemps pour la partenaire. Son non-contrôle est sa caractéristique spécifique. Un homme peut très bien ne pas être précoce mais éjaculer dès lors que la sensation arrive, et ce rapidement.

Jouir en avance est pour un homme une gêne qui peut provoquer une douleur psychologique importante. En effet, on peut se sentir impuissant face à la situation et ne pas se sentir bien par rapport à sa partenaire. Ce dysfonctionnement sexuel peut avoir de multiples causes : stress, troubles de l’anxiété, hyperthyroïdie ou changement de partenaire.

On distingue deux types d’éjaculation précoce.

La première est celle qui intervient lors de tous les rapports sexuels, ou dans une grande majorité. Celle-ci dure entre une à deux minutes de pénétration intravaginale. C’est l’une des plus fréquentes. La deuxième concerne moins d’hommes.

Dans ce cas, l’homme éjacule avant, sitôt la pénétration ou quelques secondes après. On l’appelle l’éjaculation « antéportas ». L’homme n’arrive pas à gérer le surplus d’excitation au moment de la relation sexuelle, après les préliminaires.

Dans la société actuelle, il faut avoir tout vite. En matière de sexe, c’est l’inverse, il faut pouvoir durer des heures au lit.

Cependant d’après une étude menée en France en 2018, sur un échantillon de 1000 personnes, la moyenne qui sépare le début de la pénétration vaginale et l’éjaculation est de 5,4 minutes (les préliminaires ne sont pas inclus donc). Les rapports sexuels, en moyenne, ne semblent donc pas durer des heures. La vision du sexe long en prend donc un coup. 

Des solutions pour ne plus éjaculer trop vite

Afin d’éviter de toujours vivre avec cette désagréable sensation d’éjaculation précoce, il convient de lister quelques conseils qui vont être utile :

  • Ne plus stresser. Ce premier conseil s’adresse au couple. Une partenaire qui est stressée va le faire sentir et propager ce sentiment à l’homme. Le mieux à faire est de rassurer son compagnon en lui exprimant son amour et son désir.
  • Augmenter la fréquence des rapports sexuels. Régler ce problème en ne faisant plus l’amour ne va pas le régler. La tendance vise à arriver à un rythme de 2 à 3 rapports sexuels par semaine.
  • Faire durer les préliminaires. Pour l’homme, cela va l’habituer à être à un tel niveau d’excitation. Pour la femme, elle aura du plaisir et réduira sa frustration.
  • Favoriser certaines positions. Il faut privilégier les positions où l’homme est passif, notamment celles où il est sur le dos.
  • Soyez tendres. La tendresse favorise l’excitation sexuelle mais d’une manière douce donc une éjaculation plus lente.

Enfin, un mode de vie sain et une réduction de l’anxiété sont des choses à prendre en compte également.


Lisez aussi:

Comment satisfaire une femme avec un petit pénis ?

Comment se retenir quand on est précoce ?