Comment gérer trop d’excitation au lit ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Être excité lors d’un rapport sexuel est tout à fait normal. Cependant ce sentiment d’excitation ne doit pas être excessif car il peut vous gêner.

Comment gérer trop d'excitation au lit ?

Les causes de l’éjaculation précoce

Une éjaculation précoce est une éjaculation qui survient avant le moment que l’homme ou la femme le souhaite. On le caractérise par une incapacité à contrôler l’éjaculation.

Un surplus d’excitation au lit entraîne très souvent une éjaculation précoce et donc des troubles d’ordre psychologique. C’est pour cette raison qu’il faut s’attarder sur ce problème qui touche un certain nombre d’hommes.

Ce trouble érectile existe en général depuis le début de la vie sexuelle. Rassurez-vous, l’éjaculation prématurée ne provient pas d’une anomalie physique particulière. C’est dans le comportement éjaculatoire que cela se joue.

De nombreuses causes rentrent en jeu dans ce surplus d’excitation non contrôlé pendant le rapport. Souvent, celles-ci sont psychologiques : stress, anxiété, peur de l’échec, une première expérience vécue dans la rapidité, etc. Mais attention, ce ne sont pas toutes les causes possibles. En effet, cela peut être pour des raisons biologiques comme :

  • Une hyperexcitabilité du réflexe d’éjaculation
  • Une hypersensibilité du gland
  • Une inflammation de la prostate
  • Des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau
  • Une hypersensibilité des récepteurs nerveux comme les récepteurs à la sérotonine

Cela peut encore être une maladie neurologique voire une hyperthyroïdie (fonctionnement hyper actif de la glande thyroïde).

Les traitements pour gérer un excès d’excitation au lit

Au vu des causes, on peut penser qu’un travail sur le stress ou l’anxiété devrait suffire à régler le problème. Cependant, ce n’est pas aussi simple que cela. Pour régler le surplus d’excitation au lit, des solutions proposées en pharmacie sont possibles.

On trouve par exemple une crème anesthésiante ou un médicament appelé dapoxetine. C’est une molécule qui augmente le taux de sérotonine entre les neurones, qui est tout simplement l’hormone responsable d’une éjaculation lente. Ces traitements sont des solutions correctes mais ne sont que temporaires. Un réel travail avec des exercices va vous permettre de régler ce problème.

Contrôler ses émotions : les exercices

Il y a deux techniques que l’on trouve pour combattre le problème d’éjaculation précoce. Celles-ci ciblent le moment d’imminence de l’éjaculation, avant le point de non-retour.

La première est appelée « Stop and go ». C’est une technique qui est jugée efficace mais contraignante et plutôt longue. Elle consiste en une stimulation du pénis par la masturbation, par soi-même ou par sa partenaire.

Au moment où l’on sent que l’on arrive au point de non-retour, on arrête. Quelques dizaines de secondes plus tard, on recommence. Ce schéma doit être répété pendant 4 ou 5 fois avant l’éjaculation.

Le deuxième exercice se nomme le « Squeeze ». Sur le principe identique, on stimule le pénis jusqu’au moment où l’éjaculation est proche.

À ce moment, il faut presser la racine du gland entre le pouce et l’index pour diminuer l’excitation et stopper le réflexe éjaculatoire. On répète ce schéma plusieurs fois avant de passer à l’étape suivante. Celle-ci se pratique durant la pénétration, avec sa partenaire. Il faut réaliser plusieurs pénétrations avant l’éjaculation puis répéter cet exercice pour s’améliorer.

Enfin, il parait essentiel qu’un mode de vie sain avec une diminution du stress va influer sur la situation.


Lisez aussi:

Comment faire pour durer au lit sans viagra ?

Comment maitriser son excitation pour ne pas éjaculer trop tôt ?