Comment maitriser son excitation pour ne pas éjaculer trop tôt ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Éjaculer trop tôt va réduire votre plaisir et celui de votre partenaire. Il apparaît donc essentiel de maitriser son excitation pour faire durer le sexe.

Comment maitriser son excitation pour ne pas éjaculer trop tôt ?

L’éjaculation précoce

15 à 30% des hommes souffrent, à un moment de leur vie sexuelle, d’un problème concernant l’éjaculation. Ce trouble érectile mérite d’être expliqué correctement.

L’éjaculation précoce se définit par une insuffisance à contrôler son éjaculation pendant le rapport sexuel. Cela signifie que l’homme ne réussit pas à maitriser son moment de jouissance, c’est-à-dire qu’il va jouir dès que la sensation arrive.

On distingue deux types d’éjaculation prématurée. La première est celle qu’on définit de primaire. Elle est présente à chaque rapport sexuel et pour chaque partenaire. La deuxième est secondaire, c’est-à-dire apparue à un certain de la vie sexuelle.

Le problème de ce trouble, c’est qu’il ne fait pas durer très longtemps le sexe. La gent féminine met 13 minutes à une heure pour atteindre l’orgasme alors que les hommes peuvent jouir en 3 à 5 minutes. Pour faire durer le plaisir, il faut retarder et contrôler l’éjaculation.

Être précoce c’est finalement jouir en 2 à 3 minutes. Cela ne vous permet pas de donner assez de plaisir à votre compagne et cela vous fait ressentir un sentiment de frustration. L’éjaculation prématurée peut provenir de stress, d’anxiété quant à la performance.

Le problème est que jouir trop vite a de grandes répercussions dans la tête. On se sent impuissant, frustré, stressé et on perd confiance en soi, on se renferme socialement.

Maîtriser son excitation pour ne pas jouir trop vite

Vous l’avez compris, pour ne pas jouir trop vite, il faut maîtriser l’état d’excitation qui précède l’éjaculation.

Pour cela, il existe des exercices simples à réaliser. Le premier se nomme le « stop and go ». Il peut être réalisé avec sa compagne et consiste à stimuler le pénis par la masturbation.

Le but est d’atteindre le point de non-retour qui survient juste avant le mouvement éjaculatoire. À cet instant, il faut s’arrêter puis attendre pendant quelques secondes. On peut répéter ce schéma plusieurs fois avant de pouvoir jouir.

Le second exercice se base sur le même principe que le premier. Il diffère au moment où l’on atteint presque l’éjaculation. Au lieu de s’arrêter, il faut dans le « squeeze » presser la base du gland entre son pouce et son index. Cela permet de freiner le réflexe éjaculatoire. Réalisez 4 ou 5 fois cela avant de vous arrêter.

Il existe des conseils et astuces qui vont vous permettre de durer plus longtemps au lit. Par exemple, travailler sa respiration et être en bonne condition physique sont des leviers d’amélioration intéressants. Ils serviront également pour votre quotidien puisqu’il est important d’adopter un mode de vie sain.

De plus, favoriser des positions où la femme est active est un moyen de ne pas jouir trop vite. Demandez à votre compagne de faire des mouvements lents car la rapidité favorise l’excitation.

Enfin, n’hésitez pas à faire des pauses pendant le rapport sexuel afin de faire baisser la tension sexuelle et donc tenir plus longtemps.


Lisez aussi:

Comment gérer trop d’excitation au lit ?

Comment retarder l’éjaculation précoce ?