Faut-il consulter un sexologue pour soigner l’éjaculation précoce ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’éjaculation précoce est un problème qui peut provoquer de graves conséquences pour l’homme et le couple. Aller voir un sexologue est-il la solution à adopter nécessairement ?

Faut-il consulter un sexologue pour soigner l'éjaculation précoce ?

 

Comprendre ce qu’est l’éjaculation précoce

Certains hommes pensent souffrir d’éjaculation précoce alors que ce n’est pas le cas. Ils ne veulent pas retenir leur éjaculation à la première fois qu’elle apparaît alors qu’ils pourraient. Leurs rapports sexuels ne durent pas longtemps mais s’ils voulaient, cela serait le cas.

Être précoce est un problème dès lors que l’homme n’a aucun contrôle sur son mouvement éjaculatoire. Les deux partenaires sexuels sont donc frustrés puisque le rapport dure 2 ou 3 minutes. L’éjaculation prématurée peut alors provenir de deux causes : psychologique et biologique.

La première vient du fait que vous êtes stressé et anxieux quand vous faites l’amour. Cette tension se fait ressentir jusque dans le pénis que vous ne contrôlez plus. L’autre explication peut avoir diverses raisons comme :

  • Une maladie neurologique
  • Des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau
  • Une hypersensibilité du gland
  • Une inflammation de la prostate
  • Une hyperexcitabilité du réflexe d’éjaculation
  • Une hypersensibilité des récepteurs nerveux comme les récepteurs à la sérotonine
  • Une hyperthyroïdie

Jouir trop vite a une conséquence psychologique importante. On se sent impuissant, on perd confiance, on devient stressé, on perd confiance, etc.. Ces raisons peuvent même être source de conflits avec sa compagne, ce qui est malheureux. 

Faut-il consulter un sexologue pour se soigner ?

Avoir recours à un traitement médicamenteux ou thérapeutique est une piste qu’il est possible d’emprunter. Mais il existe des alternatives naturelles efficaces.

Premièrement, il faut travailler sur le cœur du problème. Deux exercices, via la masturbation, visent à durer plus longtemps et prendre plus de plaisir au lit.

Le « stop and go » consiste à stimuler le pénis jusqu’à atteindre le moment précédant l’éjaculation. Il faut alors stopper son mouvement et s’arrêter pendant une dizaine de secondes. Cela coupe l’excitation. Puis on peut reprendre et répéter plusieurs fois l’exercice avant de jouir.

Le « squeeze » est lui différent. Le début reste le même : on se masturbe pour atteindre le point de non-retour avant la jouissance. Cependant, au lieu de simplement arrêter, on pince le gland entre le pouce et l’index pour freiner le réflexe éjaculatoire du pénis. La répétition de ce schéma plusieurs fois doit être fait avant d’éjaculer.

Aller consulter un sexologue parait être la meilleure solution dans certains cas. Dès lors que la souffrance psychologique est trop forte ou qu’on se trouve dans un cas plus grave.

Par exemple, quand il y a éjaculation alors que le pénis n’a pas, sitôt pénétré le vagin ou quelques secondes après. C’est ce qu’on appelle l’éjaculation précoce « antéportas ». Ici, consulter un sexologue parait être une bonne voie car il va apporter une vraie expertise sur le problème.

Commencez déjà par adopter un mode de vie sain et équilibré si ce n’est pas déjà le cas. Faites du sport, mangez équilibré va considérablement réduire votre état de stress.


Lisez aussi:

Éjaculation prématurée : quand votre partenaire vous excite trop

Faut-il prendre un médicament en pharmacie quand on est précoce ?