Quelle solution naturelle quand on est précoce ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’éjaculation précoce est quelque chose qui touche un certain nombre d’hommes. Ce problème gêne la vie de beaucoup mais heureusement il existe des solutions naturelles.

Quelle solution naturelle quand on est précoce ?

Être précoce : qu’est-ce que c’est ?

L’éjaculation précoce est un trouble érectile masculin qui se caractérise par plusieurs choses :

  • L’incapacité à contrôler ou « retenir » son éjaculation
  • Cela amène donc à éjaculer trop rapidement, généralement bien avant que les deux partenaires ne le souhaitent. Elle survient soit fréquemment soit systématiquement.
  • On trouve donc des répercussions psychologiques qui peuvent être très négatives.

On note différents symptômes à l’éjaculation précoce. Cela survient toujours ou très souvent moins de 2 minutes suivant le début du rapport sexuel. Ainsi à chaque pénétration, l’homme a une incapacité à retarder son éjaculation.

Un consensus distingue une éjaculation précoce primaire, qui dure pendant toute la vie et ce, à chaque rapport, et avec les différentes partenaires. Il y a également une éjaculation précoce secondaire, qui apparaît-elle alors qu’elle n’était pas présente dans les précédents rapports. On l’associe à un trouble psychologique ou une maladie comme une prostatite.

C’est un des problèmes d’érection masculine les plus fréquents. Outre le trouble psychologique qui bloquerait l’éjaculation, le problème peut provenir de nombreuses causes biologiques :

  • Une hypersensibilité du gland
  • Une hyperexcitabilité du réflexe d’éjaculation
  • Des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau
  • Une inflammation de la prostate
  • Une hypersensibilité des récepteurs nerveux comme les récepteurs à la sérotonine
  • Une maladie neurologique
  • Une hyperthyroïdie

Les facteurs de risque et les conséquences

L’éjaculation prématurée peut survenir après de l’anxiété notamment liée à la performance, une nouvelle partenaire, l’abus de certains médicaments ou d’alcool, ou une activité sexuelle faible ou peu fréquente. Ceci est une liste de facteurs qui favoriseraient une éjaculation précoce. Il faut donc y faire attention pour certains d’entre eux.

Être précoce n’est pas une maladie en soi. Cela peut avoir des conséquences sur l’homme qui se sent impuissant et développe du stress, de l’anxiété, qui peut aller jusqu’à de la dépression et un repli sur soi.

Les solutions naturelles quand on est éjaculateur prématuré

Afin de combattre le problème de l’éjaculation prématurée, on pense en premier lieu à des conseils et astuces qui ont pour but d’aider à retarder le moment de l’éjaculation.

Il est donc conseillé d’amener la partenaire à stimuler le pénis jusqu’à atteindre un état où l’homme va éjaculer puis de marquer une pause pour que l’excitation retombe. On peut donc poursuivre le rapport. Le second conseil est d’exercer une pression manuelle à la base du gland pendant la pénétration lorsque l’on sent que l’éjaculation va venir.

Ces exercices constituent une sorte d’entrainement qui vont permettre de tenir plus longtemps au lit sans éjaculer.

Des recommandations mondiales actuelles font état d’un traitement médicamenteux double. D’abord, il s’agit d’un médicament disponible sur le marché européen, la dapoxétine. Une prise d’un comprimé une à trois heures avant le rapport permettrait de multiplier celui-ci par trois.

Enfin si le problème est plus conséquent, un suivi en psychothérapie est vivement recommandé. Globalement c’est un changement de style de vie et une diminution du stress qui sont vivement recommandés.


Lisez aussi:

Quel exercice faire quand on est précoce ?

Trouble de l’éjaculation précoce et auto-hypnose ?